Réplique Manga Ciné

Comment choisir son katana

Le katana (?) est un sabre (arme blanche courbe à un seul tranchant) de plus de 60 cm. Symbole de la caste des samouraïs, il est porté glissé dans la ceinture, tranchant dirigé vers le haut à la ceinture du côté gauche (vers le bas aussi si le porteur est un cavalier). L'ensemble wakizashi-katana s'appelle le daisho. 

Les katana sont répartis en 3 catégories :

- Les katanas de décorations :
Le katana de décoration est non coupant, il est aujourdhui devenu plus précisément un objet de collection pour les amateurs de mangas et jeux vidéo ainsi que les katanas de films et series TV. Il est toutefois aussi resté un très joli ornement dintérieur. Une mise en garde simpose, ses sabres de décorations sont formellement déconseillés de les utiliser pour lentrainement, nétant pas du tout fabriqué pour cela, il peut être dangereux si vous lutilisé comme une arme.

- Le Iaïto
Le iaïto est un sabre dentrainement non aiguisé destiné à la pratique Iaïdo. Cette discipline se focalise principalement sur la perfection des mouvements et la démarche spirituelle (influence du zen). Sa fabrication est la même quun katana forgé Japonais. Pour saccommoder aux différentes pratiques, les iaïto peuvent posséder une lame en acier carbone, en acier inoxydable ou en alliage daluminium.

- Katana forgé
Plusieurs critères sont à prendre en considération dans votre choix dun katana forgé. Tout dabord votre utilisation et votre niveau de pratique. Un élément technique reste fondamental à prendre dans votre décision : la fabrication de la lame. Le type de forge ( homogène, composite ou feuilletée). Le choix des matériaux ( acier carbone, acier inoxydable).

Quel type de forge choisir ?

Les aciers MARU:

La grande majorité des Katana et Wakizashi modernes sont de type de Maru, c’est le type de lames le plus courant, ce sont des lames forgées uniquement en aciers durs. Ce sont des monoblocs de Hagane. C'est la composition la plus simple permettant de forger une lame à moindre coût. On retrouve en règle générale trois nuances dans la fabrication de katanas semi-industriels (forgés à la main mais avec un traitement thermique industriel) : 1045, 1060 et 1095. Ces trois types d'aciers correspondent respectivement à 0.45, 0.6 et 0.95 % de carbone. L'acier 1045 est un acier dur avec une grande souplesse, son prix est aussi peu élevé, c'est pourquoi on le retrouve dans les katanas premiers prix. Un bon choix pour s'initier à la coupe car il pardonne les erreurs. Les aciers 1060 et 1095 sont des aciers très durs. L'acier 1095 correspond à une qualité supérieure dans cette gamme de matériaux, sa lame est très dure et tranchante mais revers de la médaille elle est peu souple et cassante lors de coupes mal exécutées.

Les Aciers composites :

Avec deux ou trois nuances différentes d'aciers, ils permettent ainsi au sabre de posséder des caractéristiques qu'un seul type d'acier ne permettrait pas d'obtenir. Le principe : un acier dur en surface, pour un tranchant plus affûté, et un cœur tendre pour une absorption des coups optimale.Un cœur en acier tendre (Shigane, faible taux de carbone) est introduit au moment de la forge dans une enveloppe en acier dur (Hagane, taux de carbone plus élevé). Formant un véritable sandwich, le métal ainsi constitué apporte une valeur ajoutée considérable à la lame. Cela permet en outre de forger des lames très dures et à la fois souples ce qui n'est pas possible avec une lame Maru très dure type acier 1095 par exemple. Les principales techniques de forge composite : Kobuse, Soshu Kitae.

SOSHU KITAE: Sont des lames composées des différents aciers. Il y a 7 lingots et 3 densités d'aciers. On trouve un noyau en acier doux, la face interne des côtés en acier dur, le dos, la face externe des côtés et le tranchant en acier très dur. Masamune forgeait ses lames en Soshu-kitae. C'est le composite le plus complexe et un véritable exploit pour un forgeron.

KOBUSE: Le type de lame Kobuse est faite en utilisant deux aciers, (Appelés Hagane : aciers de bord) et Shingane (Acier de base) ont un noyau d'acier doux, enveloppé sur les côtés et le tranchant par de l'acier très dur. Cette composition a été employée durant la Seconde Guerre Mondiale et est toujours utilisée.

Les Aciers feuilletés :

L'acier damas

L'acier de damas provient d'Iran, il est néanmoins apparût très tôt au Japon et donc constitue une véritable technique traditionnelle.Le principe de l'acier damassé, consiste à superposer des couches d'acier à concentration en carbone différente. On allie ainsi de l'acier tendre (shigane, ou 1040-1050 environ) avec de l'acier dur (hagane, 1080-1095 environ). L'intérêt de cette pratique est d'allier la dureté de l'acier à haute concentration de carbone, à la souplesse de l'acier tendre : les chocs sont forts et les lames se brisent moins facilement. De plus, l'aspect décoratif est indéniable.

Le traitement thermique, ou hamon

Le traitement thermique, ou trempe sélective, consiste à enduire la lame d'un mélange à base d'argile réfractaire, contenant aussi du charbon de bois et de la pierre à polir (ces deux derniers composants ont pour but d'éviter l'éclatement du mélange à la chaleur). On l'applique sur toute la lame, en augmentant l'épaisseur en s'éloignant du tranchant (on peut atteindre ainsi 3cm). Le traitement n'aura donc lieu que sur le tranchant, laissant le reste de la lame souple. Une fois l'argile sec, on le chauffe à 800° avant de le tremper directement dans l'eau ou l'huile.On peut ensuite observer la ligne de trempe, ou hamon gage d'une qualité indéniable : un tranchant d'une dureté exceptionnelle, et une lame toujours souple.

Le poids: Le poids standard dun katana se situe entre 800 à 1000 grammes

Bon choix à tous avec Réplique Manga Ciné